Sécurité à Nantes, premier bilan de la Maison de la Tranquillité Publique

Les services de la Maison de la Tranquillité Publique (MTP) à Nantes ont ouvert le 1er février 2017 (voir article)  au même moment que la mise en place des premières patrouilles d’îlotage dans tous les quartiers de Nantes. Après 6 mois, un premier bilan enregistre  400 appels par semaine, plus de 13 000 visites sur le site et 1 000 missions d’îlotage. Au site, s'est ajouté   un accueil physique dans les locaux de la Manufacture, boulevard Stalingrad, depuis le 4 septembre 2017.
 
 
 
Qui pour un problème de nuisances sonores, qui pour un emplacement à réserver pour un camion de déménagement, qui pour un conflit avec un voisin, ou encore des problèmes de salubrité ou de sécurité dans un logement loué… la Maison de la tranquillité publique répond  depuis le 1er février 2017 aux préoccupations quotidiennes des Nantais, particuliers ou professionnels, en matière de nuisances, incivilités, sécurité ou encore réglementation. 
 
Un premier bilan dévoile des chiffres clés sur les 6 premiers mois :  plus de 400 appels par semaine sont traités par Allo Tranquillité publique,  plus de 13 000 visites du site internet,  plus de 1 000 missions d’îlotage et 1 700 contacts Police Municipale individualisés.
 
 
 
 
Favoriser le lien direct avec les habitants
 
 
Avec la Maison de la Tranquillité Publique, la Ville de Nantes voulait favoriser le lien direct avec les habitants et répondre de manière individualisée aux besoins en matière de sécurité et de tranquillité publique. A cela vient s'ajouter  les patrouilles d’îlotage dans les 11 quartiers nantais. Le bilan enregistre 1 036 missions d’îlotage de proximité dont 221 sur le réseau de transports en commun ont eu lieu depuis février 2017 et près de 1 700 contacts individualisés enregistrés (habitants / commerçants / agents des services publics), "nouant un lien de confiance propre au dialogue et à la résolution par la médiation", précise-t-on à la Mairie. 
 
Des nuisances sonores à Nantes 
 
Globalement, les problématiques les plus fréquentes concerne pour moitié des demandes concernent des nuisances sonores, devant les questions de stationnement gênant puis de voisinage… 
 
"La sécurité est un droit pour toutes et tous", résume  Johanna Rolland, Maire de Nantes "Il s'agit alors d'Egalité réelle, celle qui s'incarne concrètement dans la vie des gens.  Je défends une approche globale et transversale de la sécurité qui allie éducation, prévention et sanction quand cela est nécessaire. C’est pourquoi à Nantes, nous agissons, avec détermination, sans démagogie, en proximité qui constitue notre marque de fabrique".
 
Après la mise en œuvre de la MTP et de l'ilotage, la Ville compte créer un dispositif de déploiement de  vidéo-protection, dans les quartiers nantais,  dès 2018 : "Là où il peut être utile et efficace, dans une approche pragmatique"  conclut Johanna Rolland.
 
 
 
Les patrouilles d’îlotage sont prélevées chaque jour sur les effectifs du service général pour des missions de proximité sur la base de
parcours préalablement établis par le pôle relation habitants de la police municipale. Ces parcours d’îlotage sont programmés sur un ou deux quartiers selon les points d’intérêts et problématiques identifiés sur des séquences de 5 à 7 heures par équipage. Les agents intervenants sont fidélisés sur des périodes de 15 jours à un mois sur les mêmes quartiers dans un souci de suivi des dossiers.
 
Depuis le mois de juin 2016, 30 agents ont été recrutés dans le cadre des 20 postes supplémentaires et des remplacements nécessaires (retraite, mutations).
 
 
Allo Tranquillité publique au 02 40 41 99 99, accueil téléphonique