Comment, où ça ?

 

 

Inscrivez vous gratuitement comme spécialiste :
  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
(précisez votre domaine de compétence)
 
Posez gratuitement votre question conso :
  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
(Précisez de quelle commune vous êtes)
 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

voir le blog : cliquez ici

 

CharmeS44, le mag sexy du 44... et d'ailleurs

Recherche annonce


Pénis de Titan à Nantes ou "Amorphophallus titanum" s'est ouvert dimanche

Il devait s'ouvrir ! C'est fait ! C'est dans la nuit de dimanche 29 juin 2014, que le Pénis de Titan, ou Amorphophallus titanum a déployé sa feuille sous l'une des serres du Jardin des Plantes de Nantes (44). La plus grande fleur du monde a attiré un public nombreux durant trois jours, puisque l'éclosion ne dure que 72 heures. 

 

 

 

 

 

La plus grande fleur du monde, a déployé sa feuille à Nantes sous la serre du Palmarium du jardin des plantes de Nantes. A Nantes, où on a l'habitude des "géants" ! 

 

La Ville de Nantes a acquis en 2012 une fleur extrêmement rare : une "Amorphophallus titanum". Cette fleur, plus connue sous le nom de « Pénis de titan », est un joyau de la nature, considéré par les botanistes comme la plus grande fleur du monde par son inflorescence (disposition particulière des fleurs sur la tige). Cette curiosité, quasi-unique en France vient d'éclore. Du haut de ses 1m60, le Pénis de Titan s'admire ; c'est plus de 20 000 personnes qui se sont déplacées pour la voir (et la sentir) de près. L'éclosion ne dure que 72 heures. La prochaine, sur Nantes, est prévue dans... 7 ans environ ! 

 

 

L'Amorphophallus titanum vit dans les forêts de basse altitude de Sumatra où elle est peu répandue. Son habitat est menacé par la déforestation et la plante est classée vulnérable par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature. De plus, cette espèce est l'objet de pillage dans ces stations naturelles afin d'être revendue à prix d'or sur les marchés horticoles coréens et japonais. La découverte de cette plante extraordinaire en 1898, a fait grande sensation à l'époque. Cet intérêt ne s'est pas démenti et chacune des rares floraisons répertoriées dans le monde est saluée comme un phénomène exceptionnel. L'afflux du public a toujours été à la hauteur de l'événement, drainant à chaque fois plusieurs dizaines de milliers de visiteurs, curieux d'assister au spectacle de sa pleine floraison aussi formidable qu'éphémère, puisqu'elle ne dure que 72 heures.
 
 
Dans le monde, seuls une vingtaine de jardins botaniques cultivent cette fleur. En France, seuls le Jardin des Plantes de Nantes et le conservatoire de Brest la possèdent. La floraison de cette plante est éphémère et c’est l’un des phénomènes les plus spectaculaires du règne végétal, toujours vécu comme un événement remarquable dans les rares jardins botaniques au monde qui l'ont obtenue (Jardin Botanique de Belgique, Jardin Botanique Royal de Kew à Londres, Jardin Botanique de New York, etc.). Il faut généralement attendre au moins trois ans pour voir cette fleur éclore. La dernière fois que cette plante a fleuri en France, c’était en juin 2009, dans les serres du Conservatoire botanique de Brest (seulement deux floraisons ont eu lieu en France : en 2003 et 2009).
 
En tout et pour tout, seuls 200 spécimens ont fleuris dans le monde depuis sa découverte en 1898.